Suivez-nous :
Terroirs de Chefs

Le Haricot Tarbais

Ouii je l’adore, c’est mon amour, mon trésor !

Pyrénées : L’ascension du Haricot Tarbais

Haricot Tarbais

Cette petite graine aux reflets rouges qu’est le haricot a vu le jour dans le Nouveau Monde.

Cultivé par les Aztèques il est connu sous le nom «d’ayacolt». Conquis, les conquistadors l’adorent, et l’exportent.

Ainsi débarque-t-il en Europe, des cales de Christophe Colomb.

Puis, il traverse l’Espagne et arrive jusqu’à nous, via les Pyrénées. L’histoire raconte même, que Catherine de Médicis, arrivant à Marseille, en 1553, pour épouser Henri II, sortit de sa corbeille de mariée un sac de « Fagioli ». Rien n’arrête sa progression, et au XVIIIème siècle, il «grimpe» dans la plaine de Tarbes.

Las, l’agriculture intensive des années 1950, sonne le glas de sa culture, moins rentable et plus pénible car exclusivement manuelle.

C’était sans compter sur sa ténacité. Sorti des pleins champs, il survit dans les jardins familiaux, car il est depuis toujours un élément incontournable de l’alimentation paysanne, loin des villes et marchés de consommation, grâce à ses vertus gustatives et nutritionnelles exceptionnelles. Ainsi survit la semence, qui se transmet de génération en génération, tel un trésor jalousement gardé en héritage, jusque dans les années 80 !

C’est alors qu’un Conseiller agricole de Tarbes et un groupe d’ardents hariculteurs, dotés d’une idée lumineuse, font germer une seconde vie pour cette, de nouveau incontournable, légumineuse!

Sa production strictement artisanale, maîtrisée et labellisée (label rouge en 1997 et en 2000 IGP, Indication Géographique Protégée) se fait en terroir de Bigorre.

Bénéficiant d’un climat harmonieux, il est le facteur déterminant de la typicité du Haricot Tarbais. Et ainsi lui assure toutes ses qualités, un peu comme une bonne fée penchée sur son berceau : sa teinte est délicatement blanche, sa peau très fine, sa chair fondante et mœlleuse alliée à une texture oh combien savoureuse et jamais farineuse.

Si vous êtes, vous aussi, séduits, par le Haricot Tarbais, vous pourrez le décliner à loisir: en émulsion, velouté, entier, chaud ou froid ! Et bien sûr, le déguster « religieusement », en accompagnement de l’Agneau Pascal, comme le propose le Chef Toulousain André Audouy, alias « Chef Moustache ».

Ahh mon « Pays » !!! A « Tarbes » !!! Amen !!!

Pélagie de Montagut

Terroirs de  Chefs

Contacts : Coopérative du Haricot Tarbais - ZA Bastillac Nord - 65000 Tarbes

Tél : + 33 (0)562 347 676  - Fax : + 33 (0)562 347 788

[email protected]

www.haricot-tarbais.com

A voir également
Recette de Silvia Santucci

Un régal pour gourmet végétarien

Et haricots tarbais

Recette de Mamina.

Magret de canard, croûte de parmesan aux herbes

Recette de Pascale Weeks.

Polenta poêlée, saucisse et romarin

Recette de Silvia Santucci.

Poires et pommes sautés

Recette d'Edda Onorato.

Et sa mousse de parmesan

Entrée chaude et réconfortante autour d'un produit originaire de Bigorre

Et à la sauce tomate

Une recette aux accents hispaniques 

Deux produits phares issus de savoir-faire authentiques qui s’associent à merveille

Recette du chef André Audouy du Restaurant Chez Moustache à Toulouse et de André Batlle, chevrotier – Marché toulousain Victor Hugo


Vos commentaires
Soyez le premier à commenter cet article !
Veuillez cliquer sur le bouton [Ajouter un commentaire] ci-dessous.